La négociation émotionnelle : quand la rationalité laisse place à l’émotion

Contrairement à ce que beaucoup pensent, le talent ne suffit pas ! Il doit être appuyé par d’autres facteurs qui participent à la richesse d’une négociation réussie : la confiance et les émotions. C’est tout l’intérêt de la négociation émotionnelle. Non, il ne s’agit pas d’un concept bizarre de business, c’est avant tout votre arme de pointe pour bien négocier

#1 La négociation émotionnelle, c’est quoi ?

La négociation émotionnelle est utilisée dans le langage d’entreprise pour symboliser « les pratiques de négociation commerciale qui visent à utiliser et gérer les émotions dans le cadre d’un entretien de vente. »

Il s’agit donc de mobiliser ses capacités d’intelligence émotionnelle au service de la vente. L’expression de négociation émotionnelle souligne en soi la part importante que jouent les émotions dans les situations de vente, dans un contexte de rationalité limitée.

Grâce à son livre et ses apparitions en tant que conférencier, Frédéric Bonneton a popularisé ce concept, qui, preuve à l’appui, a aidé de nombreux commerciaux à faire basculer leurs négociations vers la réussite.